Robin M. et al. (1998) : Ethique pratique et situation de crise

Référence : Robin M., Mauriac F. et al. (1998) : Ethique pratique et situation de crise en psychiatrie, L'Evolution psychiatrique, 63, 1-2, pp. 227-234


Intérêt : chameau3          Difficulté : oursin1


Résumé :

Cet article questionne à partir d’une situation clinique rencontrée par les soignants du groupe ERIC (qui interviennent à domicile en situation de crise) la contradiction entre deux aspects inhérents à ce type de prise en charge : celui de contrôle social et celui de cadre psychothérapique. Cette dimension de contrôle social, dont les soignants ont particulièrement conscience, se doit d’être nommée devant le patient afin de lui permettre d’avoir le choix de l’accepter (donnant ainsi une plus grande part à l’aspect psychothérapeutique) ou de la refuser (augmentant alors la dimension de contrôle). C’est cette dimension de choix qui permet, paradoxalement, de lever en partie la contrainte.
De nombreuses autres problématiques sont soulevées dans cet article, problématiques posées par ces situations de crise et d’interventions à domicile, et analysées sous l’angle de l’approche systémique et de l’éthique pratique. Ainsi, les liens entre folie et opposition, entre logique systémique et logique individuelle, entre contexte législatif et contexte familial ou encore entre marge de manœuvre du professionnel et liberté de choix du patient sont questionnés avec un double regard, systémique et éthique.


Commentaire :

Cet article pose de nombreuses et questions et ouvre de nombreuses pistes de réflexions sur ces deux notions : crise et éthique. Le cas clinique illustrant la réflexion est particulièrement enrichissant permettant de mieux percevoir les différents enjeux soulevés par ces problématiques. Cependant, les questions évoquées sont relativement complexes puisque, comme le décrit l’article, elles mélangent deux niveaux de réflexions, le niveau médical et le niveau systémique, limitant ainsi les possibilités d’y apporter des réponses claires.