L'entretien familial en psychiatrie - 18

La place des enfants

Le plus souvent, les enfants perçoivent et savent bien plus de choses que ne le pensent les adultes, surtout lorsqu’il est question de relation.

Pour recevoir les enfants en entretien il faut souvent rassurer les parents : « je voudrais avoir leur point de vue sur la situation car je suis sûr qu’ils ne sont pas indifférents à ce que les grands vivent en ce moment ».

Il faut commencer par mettre les enfants à l’aise tout en les positionnant comme interlocuteurs à part entière. Une courte conversation avec chacun d’eux peut permettre de vérifier qu’il comprend, à son niveau, ce qu’il se passe. A cette occasion, le soignant peut repérer un enfant qui participe plus volontiers à l’entretien, Andolfi parle d’« enfant consultant ». C’est un allié précieux qu’il convient cependant de ménager, ce n’est pas à lui de résoudre les problèmes des adultes – mais peut être compte-t-il faire des choses à son niveau ?